SPΘRT

Sur la piste de Kenteris et Thanou

Depuis leur exclusion des Jeux olympiques d’Athènes en 2004, pour avoir manqué un contrôle anti-dopage, Kostas Kenteris et Katerina Thanou cultivent le secret. Mais l’image de ces deux ex-stars de l’athlétisme suscite toujours la passion chez les Grecs.

Kostas Kenteris et Katerina Thanou devaient être les stars des JO d'Athènes en 2004. (Photo AP/Thanassis Stavrakis)

Kostas Kenteris et Katerina Thanou devaient être les stars des JO d’Athènes en 2004. (Photo AP/Thanassis Stavrakis)

13 Août 2004. Athènes accueille officiellement les Jeux olympiques. Les Grecs sont à la fête, exceptés deux d’entre eux : Kostas Kenteris et Katerina Thanou. Les deux athlètes doivent pourtant être les stars de la cérémonie d’ouverture. Le nom de Kenteris a même circulé pour être le dernier porteur de la torche et enflammer la vasque olympique. Quatre ans plus tôt à Sydney, il remportait le 200 mètres, en devançant Darren Campbell et Ato Boldon. Sacré exploit. Mais lui et sa partenaire d’entraînement, médaillée d’argent en 2000, Katerina Thanou, sont à l’hôpital après avoir eu un accident de moto. Pour tous ceux qui ont déjà vu la façon dont circulent les deux-roues dans la capitale grecque, l’histoire paraît crédible.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=CnT9uXqJEvQ]

Le hasard faisant parfois bien les choses, l’accident a lieu alors que Kenteris et Thanou devaient subir un contrôle anti-dopage. C’est la troisième fois de l’été 2004 qu’ils ne se présentent pas à un contrôle. Le CIO (Comité international olympique) ne tergiverse pas : Kenteris et Thanou  sont exclus des Jeux. Dieux du stade déchus du mont Olympe, ils sont également suspendus par la Fédération internationale d’athlétisme. La fête se fera sans eux.

En 2006, Kenteris, âgé de 33 ans, décide de prendre sa retraite. Thanou tente un come-back mais le CIO ne veut pas la voir participer aux Jeux de Pékin, en 2008. Début 2011, ils sont condamnés par la justice grecque pour parjure, avant d’être acquittés quelques mois plus tard en appel : la justice grecque  ne parvient pas à décider si le désormais célèbre accident de moto a bien eu lieu ou non.

[youtube https://www.youtube.com/watch?v=ZSA_0I8pTFU]

Depuis, « ils font profil bas et font peu parler d’eux », comme l’explique Giannis Lampiris, journaliste pour Sport24.gr. C’est surtout vrai pour Konstantinos Kenteris, lui qui tient un hôtel dans le nord-ouest de la Grèce, à Ioannina. Pourtant, d’après George Georgakopoulos, journaliste à Kathimerini, « on ne l’y voit jamais ».

Pour Katerina Thanou, la situation est un peu différente. Elle s’est mariée l’année dernière avec l’acteur et mannequin Alexandros Parthenis. Une histoire d’amour qui peut faire sourire. George Parthenis, père d’Alexandros, a été marié à Gianna Angelopolos-Daskalaki, présidente du comité d’organisation des Jeux olympiques d’Athènes ! Katerina Thanou et son mari ont ouvert une salle de musculation et habitent à Glyfada, dans la banlieue d’Athènes.

Un héritage mitigé, entre colère et fierté

Neuf ans après le psychodrame national, quelle trace ont laissé Kenteris et Thanou ? Aux abords du stade olympique, le cas divise et agace un peu. Quelques athlètes refusent de répondre. D’autres comme Christos Papachristos, entraîneur fédéral, sont encore en colère contre eux : « Ils ont montré le mauvais exemple. Après eux, de nombreux athlètes grecs ont pris des produits dopants. » Christos Papachristos oublie un peu vite qu’un haltérophile et deux joueurs de baseball grecs ont été contrôlés positifs durant les JO d’Athènes. Kenteris et Thanou n’ont été que les symptomes d’une pratique courante dans le sport grec.

Depuis, l’entraîneur jure qu’une nouvelle génération a pris le relais. Devant Athina Koini, la jeune coureuse qu’il entraîne, tout autre discours serait étonnant. Makis Tsilkos, journaliste à la radio publique ERA, assure également que « la nouvelle génération est propre ». Propre, vraiment ? En juillet dernier, le champion du monde en salle de saut en hauteur, Dimitrios Chondrokoukis, et la spécialiste du 3000 mètres steeple, Irina kokkinariou, ont été contrôlés positifs avant même que les Jeux de Londres ne débutent.

Aux abords du Stade olympique, les cas de Kenteris et Thanou font  encore débat (Photo CFJ.V.G.)

Aux abords du Stade olympique, les cas de Kenteris et Thanou font encore débat. (photo CFJ.V.G.)

« Le problème est que l’athlétisme grec n’a pas produit de grandes stars depuis la retraite de Kenteris et Thanou. Les jeunes peuvent donc être tentés de s’inspirer de ceux qui ont gagné par le passé », tempère George Georgakopoulos. « Après tout, la télé publique grecque diffuse encore le 200 mètres de Sydney de Kenteris en tant qu’un des moments les plus mémorables de l’histoire de la chaîne… »

Kenteris n’a d’ailleurs pas totalement disparu du paysage grec. Si d’aventure vous prenez le ferry reliant Le Pirée à l’île de Samos, vous pourrez peut-être monter à bord d’un navire toujours nommé en son honneur, l’Aeolos Kenteris II.

Vincent GAUTIER

Tags: , , , , ,

Comments are closed.