SOCIΞTé

Le Nosotros, « c’est plus qu’un bar »

Situé sur la place Exarchia, le Nosotros anime depuis des années la vie de ce quartier anarchiste d’Athènes, en marge des idéologies mercantiles. Vangelis Nones, participant de la première heure, raconte la naissance et la vie de cet étonnant bar autogéré.

Le Nosotros affiche ses penchants libertaires dès sa devanture. (photo CFJ/A.L.)

« Vangelis, en quoi le Nosotros est-il un bar à part à Athènes ?

- Lorsque nous l’avons créé, en 2005, nous voulions en faire avant tout un lieu de rencontre pour que les gens puissent se parler. C’est plus qu’un bar, en réalité. Plutôt un lieu d’échanges, aussi bien politiques que culturels. Nous organisons des concerts, des cours de langues pour les immigrés ou des leçons de musique sont dispensés gratuitement. La cuisine, elle, est organisée en coopérative, c’est à dire que chacun ramène les ingrédients qui servent ensuite à faire les plats. Le bar est juste un moyen de payer le loyer de l’immeuble, environ 1100€ par mois.

Le bar autogéré a été créé en 2005, par des militants anti-autoritaires.      (photo CFJ/A.L.)

- Quelle est la philosophie qui sous-tend la vie de ce lieu ?

- Nous sommes des anti-autoritaires. Le but est d’agir selon les principes de la démocratie directe, sans hiérarchie, sans intérêts ni chef. Ensuite, nous oeuvrons aussi pour plus de solidarité. Les prix sont très bas car nous ne faisons aucun profit. Ici, tout le monde peut venir boire un verre ou même se restaurer pour une somme dérisoire (NDLR: boissons à 1€, assiette à déguster à 3€). C’est le cas d’ailleurs, nous voyons beaucoup de gens, habitants d’autres quartiers d’Athènes, passer régulièrement au Nosotros.

- Entretenez-vous des liens avec les autres initiatives du quartier ?

- Oui, les personnes qui s’impliquent dans la vie d’Exarchia se réunissent tous les lundis, au Vox (Voir carte), pour partager les expériences et aussi lancer des projets. En ce moment, nous travaillons sur l’ouverture d’une clinique et d’un marché social, toujours dans un esprit d’autogestion. Nous pensons que ces formes de coopération sont de bons moyens de lutter contre la crise. »

Propos recueillis par Thomas SCHONHEERE et Antoine LOUVARD

Tags: , , , ,

Comments are closed.